Une méthode éprouvée pour définir votre projet professionnel


Comment définir un projet professionnel réaliste ?

Les métiers évoluent, vos attentes professionnelles et celles de votre patron aussi.

Le premier contact avec un partenaire professionnel est de moins en moins formel. Les possibilités de rencontrer ou d’être contacté par un futur employeur est facilité pour l’abondance d’événements, votre présence sur les réseaux sociaux… C’est à la fois un réel avantage, mais également un risque, cela vous amène à vous tenir prêt rapidement à communiquer des informations à jour et ciblées. Et cela commence par votre projet professionnel et le fil conducteur de votre parcours.

Pour évoluer au sein de votre entreprise, trouver un emploi ou simplement savoir où vous en êtes, un bilan de vos compétences s’avéra indispensable au cours de votre carrière professionnelle.

Identifier vos ressources et vos savoirs

Je reçois de nombreuses personnes capables de m’énumérer une liste infinie de tout ce qui ne va pas dans leur vie professionnelle, tout ce qu’elles ne supportent plus au travail, pourtant quand je leur demande de me définir ce qu’elles veulent vraiment, la réponse est souvent marquée par un long silence.

Vous, comme moi avons été formaté pendant de nombreuses années à valoriser « tout ce qui ne va pas » que ce soit à la maison, à l’école ou au travail, un modèle de pensée reproduit depuis des générations dont il est difficile de s’extraire. Si vous ajouter à cela des émotions exacerbées ou un environnement perturbant, il est alors bien difficile d’oser évoquer de nouvelles envies professionnelles et surtout d’y croire.

En général, les envies ne manquent et malgré quelques résolutions de début d’année peu de gens vont réussir à transformer leurs désirs en réalité. Les frustrations seront anesthésiées au travers de tous les sas de décompression à votre portée pour un moment, un moment seulement. Ce pansement ne suffira pas à les aire taire, elles se transformeront en stress de plus en plus intense.

Pourtant, vous pouvez zapper ce qui ne vous convient plus et passer à l’action dès maintenant.

Changer projet professionnel chaîne télé

Et si vous pouviez- tout changer ? Que feriez-vous ?

Déterminer votre point de départ

La première étape, la plus difficile, est d’oser regarder la situation telle qu’elle est vraiment, sans se mentir. A ce stade, il est important de comprendre ce que vous souhaitez changer et les raisons de cette volonté de changement professionnel :

  • Les missions sont inintéressantes, vous vous ennuyez et tournez en rond dans votre job.
  • Votre entreprise va mal, vous sentez que vous n’êtes plus compétitif ou dépassé par les outils mis en place.
  • Vous avez peut-être besoin de connaître votre valeur sur le marché de l’emploi.
  • La pression est trop forte en termes d’objectifs ou vous vous sentez perdu(e) en quête de sens.
  • Vous ne vous reconnaissez plus dans la stratégie de votre entreprise.
  • Vous souhaitez évoluer et de meilleures conditions de travail
  • Vous souhaitez changer de région, vous expatrier, etc…

Chacun d’entre vous peut avoir un ou plusieurs de ces éléments combinés, la première étape est de savoir exactement où vous en êtes avant de pouvoir trouver votre direction.

Votre seul levier d’action, c’est vous-même

Inutile de continuer désespérément à attendre que l’on vous propose mieux, que quelqu’un devine votre mal-être et vous propose une solution alors que vous même vous ne savez pas ce vous voulez précisément.

Saviez-vous qu’un peu moins d’une personne sur trois qui se présente en me disant « Je veux tout plaquer », change réellement d’entreprise et plus rarement de métier. Pour toutes les autres qui ont la même envie au départ, une fois le problème identifié et les solutions adaptées mises en place, elles ont une vraie prise de conscience et se rendent compte que ce n’est ni leur métier, ni même leur entreprise qui posait problème et au final se sentent beaucoup mieux dans leur job.

Gâteau chocolat

Différenciez vos envies de vos besoins

J’ai rencontré Jonathan car il souhaitait que je l’aide à trouver la meilleure formation commerciale, car – me dit-il : j’en ai marre de faire ce que je fais, je veux un boulot stable dans un bureau.

Après quelques questions, il me dit que son rêve depuis toujours était de faire le tour du monde avant de poser ses valises et peut-être bien fonder une famille. Mais que son salaire de serveur ne lui suffirait jamais et que de toutes façons il n’en pouvait plus de ce métier de saisonnier dans les bars branchés.

Jonathan, la petite trentaine, avait quitté l’école et commencé à travailler très tôt. Il commençait à se sentir trop vieux pour continuer à vivre de cette manière et ne voyait pas d’issue à sa situation actuelle. Il devait changer de métier et désirait pour la première fois construire son avenir professionnel.

Son désir était de devenir commercial dans un bureau… et finalement… il a obtenu un CAP de cuisinier et a commencé son périple dans un palace à l’étranger, poste obtenu grâce à un de ses anciens clients.

CONSEIL N° 1

Même si votre situation vous ennuie, prenez le temps de la réflexion et le temps de construire un projet professionnel avant de quitter votre emploi, vous avez autour de vous de nombreuses ressources que vous ne soupçonnez pas encore (informations, contacts, expériences à acquérir…)

désir objectif.jpg

Un processus simple qui commence par un désir

Vous rêvez de partir à l’étranger. Vous faites rapidement le tour de vos ressources et vous vous apercevez que votre nourrain est affamé…

Le désir se transforme en frustration car votre maigre salaire ne suffit pas à assouvir vos rêves.

Un choix se présente à vous :

a) vous oubliez votre voyage autour du monde et passez vos vacances dans votre jardin

b) vous cherchez des solutions et passez à l’action.

Si vous êtes ici, c’est que vous souhaitez aller plus loin et je vous en félicite, le travail peut commencer.

Vous avez toujours rêver d’être votre propre patron, devenir un expert de votre domaine, changer de métier…, c’est une idée qu’il va falloir peaufiner, sculpter, ajuster en testant plusieurs solutions et cela ne pourra se faire que si vous orientez votre parcours dans la bonne direction et que vous posiez des jalons pertinents.

Comment ? En définissant un projet réaliste et les objectifs adéquats.

Comment ? En faisant la différence entre vos désirs et vos besoins réels, ceux qui prendront en compte vos contraintes  et vos motivations. Ceux pour lesquels vous serez déterminés à vous investir dans la durée.

Vous avez envie d’un gros salaire et avez besoin d’une expertise plus conséquente pour l’obtenir.

Faire le point sur votre situation vous permettra de :

  • Prendre du recul dans un environnement en constante mutation
  • Comprendre ce qui ne va pas et adopter un nouvel état d’esprit
  • Faire la différence entre emploi, environnement, relations…
  • Identifier ou confirmer votre projet professionnel

Par où commencer ?

Souvent à ce stade la machine à émotions (peur, colère, tristesse…) se met en marche et vient perturber l’ensemble de vos raisonnements, vous restez bloqué et avez besoin d’y voir plus clair pour construire pas à pas votre nouveau projet.

En vous faisant aider si nécessaire en interne ou en externe.

Par exemple en interne : avez-vous la possibilité, en toute sécurité, de pouvoir discuter de ce qui vous semble problématique ou de vos désirs d’évolution professionnelle avec votre hiérarchie ou le service ressources humaines pour évaluer les solutions à mettre en place en interne.

En externe savez-vous que vous pouvez-vous réaliser un bilan selon certaines conditions que vous soyez salarié ou en recherche d’emploi.

Comme je l’ai déjà évoqué, il existe de nombreux types de bilans : de compétences, mi-carrière, professionnel, d’orientation… avec des modalités aussi différentes que le nombre d’organismes qui les pratiquent.

CONSEIL N° 2

Afin de vous éviter de vous perdre dans cette jungle, sachez que lorsque vous rencontrez un professionnel du bilan de compétences (ou d’autres activités : coach…) et que celui-ci n’est pas en mesure de vous expliquer clairement l’objectif du travail qu’il va entreprendre avec vous, le processus et les outils utilisés, si vous ne comprenez pas ses explications ou ne vous sentez pas à l’aise avec cette personne, faites-vous confiance,  rencontrez un autre professionnel.

Ce que vous pouvez attendre de ce type de bilans

  • Identifier la problématique du moment et renforcer votre confiance en vous
  • Vous aidez à mieux vivre une transition professionnelle (choisie ou non)
  • (Re)-construire votre image professionnelle sur des bases solides et répertoriées
  • Vérifier si vous êtes toujours en phase avec le marché de l’emploi
  • Définir vos savoirs et les cartographier
  • Définir votre projet professionnel et un plan d’action adapté à sa réalisation

Transformer son projet professionnel en objectifs

Si vous êtes abonné à ce blog, vous avez déjà reçu en bonus, des indications pour utiliser la partie créative de cerveau et trouver des idées de projet professionnel. Nous avons vu également la différence entre rêve professionnel et objectif et enfin la meilleure manière de faire le tri et d’identifier toutes les ressources à votre disposition. Vous voilà avec une vision de ce que vous avez à votre disposition pour mettre en place votre projet, reste à identifier vos savoirs et à comprendre ce qui ce passe dans votre cerveau pour vous mettre en route de manière efficace et pour tenir sur la durée. Ce sont les 2 prochains bonus à paraître rien que pour vous.

Explorer vos savoirs vous permettra de

  • confirmer votre projet initié dans les étapes précédentes
  • identifier votre point de départ et les écarts constatés
  • définir vos objectifs et les indicateurs de progression associés

Cette étape est cruciale pour valider votre projet et définir vos prochains objectifs professionnels.

Pour en extraire l’essentiel, choisissez l’ interlocuteur qui vous convient, gardez un état d’esprit ouvert et investissez-vous vraiment. Un bilan vous demandera du travail. Ce sera une excellente base pour élaborer CV et lettres de motivations par la suite ou pour préparer vos entretiens de recrutement, exprimer vos demandes d’augmentation ou de changement de poste par la suite.

CONSEIL N° 3

Gardez précieusement la synthèse du travail effectué, vous pourrez vous en servir pour piloter votre carrière professionnelle en l’enrichissant chaque année lorsque vous préparerez vos entretiens annuels par exemple ou en ajustant vos objectifs au fur et à mesure de vos progrès.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Gardons le contact et profitez des bonus exclusifs réservés aux membres de ce blog. Vous recevrez des informations complémentaires sur des sujets comme la gestion de votre carrière professionnelle, la construction d’un projet ou de vos objectifs, le recrutement…

Simplement en vous inscrivant dès maintenant, c’est simple, garanti sans spam, confidentiel et gratuit.

Vérifiez votre boite mail après avoir cliqué sur « Je m’abonne », votre premier bonus vous attend.

* Champs requis