Comment me projeter dans un travail qui me motive vraiment ?


Questions de lecteurs

Anaïs, que je remercie pour m’avoir autorisé à partager une partie de son courriel avec vous, se pose de nombreuses questions au sujet de son projet professionnel.

Les mêmes questions que se posent une majorité des personnes qui me consultent et que je me suis posée moi-même à différentes étapes de ma carrière professionnelle. Des questions légitimes que chacun(e) peut rencontrer au cours de son parcours professionnel ou au cours de ses études.

Comment me projeter dans un travail qui me motive vraiment ?

Ayant bientôt 27 ans, j’enchaîne les petits contrats avec en tête un projet pro qui n’est plus d’actualité. Peu épanouie dans l’un de mes mi-temps, je me construis un autre « rêve » mais sans réellement savoir où chercher des infos pour savoir s’il serait réalisable.

Comme dans l’un de vos articles, le plus dur est encore de savoir vers qui se tourner, car trop d’infos circulent sur les méthodologies de recherche d’emploi.

Où commencer mon projet professionnel ?

Je me sens paumée, j’ai poursuivi des études que je n’exploite pas, j’ai des objectifs mais ne sais pas vraiment dans quel métier je pourrais les développer. Par quelle étape commencer ?

Cela donne du courage de lire vos articles même si pour le moment, je ne peux quitter mon contrat du jour au lendemain (je suis donc obligée de remettre à plus tard mes réflexions pro le temps de terminer mon contrat) mais j’aimerai déjà pouvoir me projeter dans un projet qui me motive vraiment… dois-je attendre d’avoir du temps pour me consacrer à ce projet ou bien dois-je déjà commencer à y penser ?

Plus je m’informe, plus je me sens paumée ! 

Vous êtes nombreux à vous sentir perdu(e)s, submergé(e)s par un tas d’informations souvent contradictoires, des notions floues de performances ou de réussites plus ou moins illusoires véhiculées par un tas de médias sans compter les messages récurrents et alarmistes concernant l’emploi. Des mots vides de sens pour celui ou celle qui a envie de changer de vie professionnelle sans savoir quelle direction choisir.

Un matin vous vous réveillez et vous décidez de prendre votre vie professionnelle en main, usé(e) par votre quotidien professionnel, ça à l’air si facile pour les autres, après tout vous n’êtes pas plus bête qu’eux et vous avez raison ! Si une brunette siliconée peut gagner de l’argent avec un livre, le monde est à votre portée ! C’est décidé dans un an vous aurez quitté ce job qui ne vous convient plus.

Alors vous commencez à imaginer une nouvelle entreprise ou un nouvel emploi plus épanouissant en faisant la liste de tout ce que vous ne voulez plus et en regardant ce qui se passe autour de vous. Vous échangez avec vos proches ou votre hiérarchie et vous irez peut-être même jusqu’à réaliser une veille internet où vous lirez des tas réussites de personnes parfaitement épanouies et heureuses en vous sentant de plus en plus impuissant et malheureux, ne sachant quelle direction prendre. Vous finirez par laisser tomber vos beaux projets, en essayant de faire taire vos frustrations qui ne manqueront pas de se rappeler à vous.

 

Boussole

Beaucoup trop d’informations… inutiles

C’est difficile de s’y retrouver.

Pourquoi ?

Car que vous regardez les éléments dont vous disposez par le mauvais bout de la lorgnette. Vous commencez par le milieu du processus sans avoir analysé les enjeux de votre projet et le type de projet dont il s’agit. Ce n’est pas très grave en soi et vous ne pouvez pas le deviner. Maintenant que le savez, il suffit de le de remettre les choses à la bonne place en commençant par le début.

Conseil n°1 Posez-vous la bonne question

La première bonne question n’est pas quelle information et où la chercher, mais pourquoi et quand !

Avant d’entrer dans le détail, il va vous falloir prendre un peu de hauteur pour bien cibler vos attentes, car si vous souhaitez trouver un travail épanouissant, il va falloir déterminer ce qui est susceptible de vous épanouir.  Alors avant de vous lancer à corps perdu dans vos recherches, demandez-vous ce que vous désirez changer, l’information reste une ressource au service de vos objectifs.

dynamique d'un projet professionnel

Quel but professionnel souhaitez-vous atteindre et pourquoi cette direction en particulier ? 

Vous n’avez qu’une action limitée sur votre environnement, le changement commencera d’abord par votre vision de la situation et par une exploration de vos désirs.

Si vous souhaitez vous engager dans une vraie réflexion, votre projet professionnel fera partie d’un projet de vie avec une dynamique particulière qui démarre par l’exploration de vos aspirations (ou valeurs individuelles) afin de pouvoir déterminer une direction (un but à poursuivre) et d’où découlera plusieurs objectifs (ou étapes) pour lesquels vous aurez besoin de ressources (informations et expériences) pour en assurer une mise en œuvre efficace.

Stop à bannir

Conseil n° 2 Halte à la collecte

Et si vous n’avez aucune idée de ce que vous voulez faire et la sensation de vouloir « tout » changer voici quelques conseils pour bien démarrer :

Arrêter de vous noyer dans l’information, c’est un océan beaucoup trop vaste, trop contradictoire et trop mouvant qui sans carte, sans but, sans barque est un périple qui vous mènera tout droit à la dérive. Ce n’est pas encore le bon moment pour collecter de l’information. Vous possédez déjà beaucoup plus de ressources que ce dont vous avez besoin. Au contraire faites un peu de nettoyage et analysez ce qui vous avez à votre disposition, cela peut en dire long sur vos centres d’intérêts et vos motivations.

Arrêter de vous poser mille questions sur le « quoi », sur le « qu’est-ce que je pourrais faire comme autre job pour sortir de cette situation» en compilant avis et articles sur tous les sujets qui vous passent sous la main au petit bonheur la chance, en fonction de la mode, des secteurs porteurs, des nouvelles technologies, de l’avenir des ingénieurs en 2030… Même si cela peut vous donner des idées, à ce stade ce n’est pas très efficace. Cela peut vous embrouiller l’esprit surtout si vous êtes déjà « parasiter » par un environnement pesant. Economisez votre temps, votre énergie en réservant cette étape au bon moment.

Arrêter de demander l’avis aux « autres » : si votre projet est flou ou inexistant comment pourra-t-il être compris par d’autres ? Chacun vous donnera des informations en fonction de son interprétation, de ses expériences et tant que vous ne savez quoi et pourquoi vous voulez changer, vous n’aurez que des questions partielles à poser aux autres, questions qui recevront des réponses toutes aussi partielles.

Vous souhaitez des conseils sur votre parcours, sur vos projets ? Consultez des professionnels dont l’accompagnement est le métier dans ce domaine en particulier. Ils vous permettront de vous centrer sur un projet professionnel en clarifiant vos désirs pour les transformer en objectifs mesurables.

C’est à partir de ce moment-là que vous pourrez commencer à les enrichir avec de l’information à tester vos idées qui s’ajusteront au fil de vos actions et des résultats obtenus.

Un grand chef étoilé ne fera pas une tarte aux pommes de la même façon que la ménagère de moins de 50 ans.

Est-ce à dire qu’elle ne peut pas apprendre et réussir avec suffisamment de techniques et d’entraînements ?

Tout au long de ce processus de mise en place et de réalisation, vous mettrez en place de nombreux critères pour faire les meilleurs choix pour votre carrière professionnelle.

Projet professionnel

D’autres éléments (filtres) viendront compléter la définition de votre projet professionnel jusqu’au résultat final.

Conseil n° 3 Circonscrire le problème

Attention, il s’agit d’une étape délicate et complexe qui demande une certaine distanciation, faites-vous aider si nécessaire.

A moins d’avoir une idée claire de votre direction, commencez par analyser la situation présente comprendre ce que vous souhaitez (ce qui est différent de la longue liste de ce que vous ne souhaitez plus) et ne vous privez pas de votre potentiel créatif en revisitant vos rêves, vos envies, vos motivations et toutes les ressources à votre disposition pour déterminer ce que vous voulez vraiment.

Pourquoi ?

Parce que déterminer un projet professionnel qui entraîne des changements de vie, c’est passer ses idées dans un entonnoir qui contient plusieurs tamis. Il semble logique de commencer par l’embout le plus large de l’entonnoir en faisant appel l’ensemble des possibles, c’est à dire à la partie créative de votre cerveau avant de faire trier vos idées avec des critères de plus en plus fins.

Imaginez quelques secondes prendre cet entonnoir à l’envers en commençant par le tamis au filtre le plus fin, vous n’y déposeriez alors que quelques idées amputées par toutes les convictions susceptibles de vous limiter avant même de commencer à vous informer et donc de trouver les solutions adéquates (je ne sais pas faire, je n’ai pas d’argent, je n’ai pas le diplôme, je suis trop jeune, trop vieux, personne ne m’embauchera si je change de parcours…). Un projet mal défini engendre des solutions inadéquates.

A votre avis, dans ce sens que vous restera-t-il comme possibilité de choix épanouissants à la fin de votre réflexion ?

Dans ces conditions à quel stade abandonnerez-vous vos rêves professionnels ?

Le plus difficile dans un projet n’est pas de trouver des solutions aux problèmes que vous ne manquerez pas de rencontrer sur votre route que vous restiez dans la situation actuelle ou non. Car vos idées initiales peuvent être embrouillées par des causes multiples totalement indépendantes de votre emploi ou de votre entreprise sans que vous en n’ayez la moindre conscience et vous emmener sur une route qui n’est pas la vôtre.

Aucun problème ?

Vous pensez que tout va bien, vous aimeriez simplement prendre le temps de réfléchir à une autre façon de travailler ou à une nouvelle orientation. Sachez qu’il existe de très nombreuses manières d’aborder la définition et la construction d’un projet professionnel et que cela demande de l’énergie et de la persévérance. Alors si vous prenez le temps de cette réflexion faites le vraiment en vous concentrant sur qui vous êtes et qui vous voudriez devenir, plutôt que d’essayer de répondre à toutes les attentes des autres.

Pour cela, je vous propose  3 idées pour poser les premiers jalons de votre recherche :

  • Qu’est-ce que j’aime faire ou quels sont les sujets qui m’intéressent vraiment ?
  • Qu’est-ce que je réussis avec plaisir, facilement et quasiment à chaque fois ?
  • Qu’est-ce que je veux apporter comme solutions pour me sentir utile ou pour rendre ce monde meilleur ?

Maintenant que savez que vous allez filtrer votre projet au fur et à mesure de vos actions, n’ayez plus peur de commencer par votre idéal.

stratégie

Conseil n° 4 Sans vision pas de stratégie

Par exemple lorsque j’ai demandé à Anaïs de me préciser ce qu’elle entendait par « son rêve » et « ses objectifs associés ? » elle m’a donné une réponse naturelle qui correspond à 90 % des personnes dans son cas et sans doute ce que vous me répondriez aussi

Mon rêve est de trouver un job que je garde plusieurs années (c’est à dire dans lequel j’ai envie de rester) et dans lequel je m’épanouisse, où je me sente apporter une réelle plus-value et où je puisse avoir quelques perspectives d’évolution. Mon rêve n’est pour l’instant pas plus précis que cela car j’en suis encore qu’au tout début de mes recherches.

Ce que l’on peut traduire dans un premier temps par une réelle envie de changement, une belle motivation, celle d’une personne qui ne demande qu’à s’investir dans un job qui lui permettra de se sentir fier d’elle, fière de contribuer à son entreprise et au-delà à la société. Un job dans lequel elle pourra grandir et être reconnue en exprimant son plein potentiel. En somme le rêve de quasi tous salariés et quasi tous employeurs.

Seulement, rêver sans but, c’est poser un problème sans en poser les limites et le rendre alors si général qu’il en devient insoluble. Une envie mal définie (trop vaste ou au contraire trop restrictive) ne pourra pas se concrétiser par des actions et donc des résultats.

Sans vision, pas de stratégie, pas d’objectifs et des résultats aléatoires décevants.

Commencer par définir pourquoi vous souhaitez apporter telle compétence (ou « plus-value » à condition de  préciser), vous permet de vous orienter vers les métiers et environnements qui vous conviennent car cette question fait appel à vos valeurs et à vos croyances, c’est à dire à votre personnalité et pas seulement à vos qualifications.

Reprenons l’exemple d’Anaïs

Il s’agit effectivement d’un rêve à explorer pour en déterminer plus précisément les contours, les valeurs, les sources de motivations, les croyances associées. Si vous en êtes à ce stade, commencez par vous demander très honnêtement car c’est de vous seul dont il s’agit, en essayant d’être le plus précis possible :

Mon rêve est de trouver un job

C’est quoi précisément un « job » pour vous, qu’est-ce qui vous parait important : un salaire, un type de management, une taille d’entreprise, un lieu, des missions… – lesquelles ?

Que je garde plusieurs années

« Plusieurs » c’est combien d’années ?

Qu’est-ce qui vous donnera envie de changer ?

(c’est à dire dans lequel j’ai envie de rester)

Qu’est-ce qui vous donnera envie de rester ?

Et dans lequel je m’épanouisse

Comment saurez-vous que vous vous sentez épanouie ?

Quels sont les critères essentiels pour vous sentir « bien » dans votre emploi, dans votre entreprise, avec vos collègues ?

Où je me sente apporter une réelle plus-value

Que veut dire « apporter », « réelle » et « plus-value » pour vous ?

Avez-vous des exemples concrets dans vos expériences personnelles ou professionnelles précédentes qui pourraient vous aider à donner du sens à vos propos ?

Sachant que cette question pourra être explorée plus tard en fonction du projet retenu, en définissant par exemple les problématiques à résoudre en fonction de votre cible et de votre manière personnelle de mettre en place des solutions.

Et où je puisse avoir quelques perspectives d’évolution.

Que veut dire « évoluer » pour vous personnellement ?

De quoi parle–t-on ?  d’évolution en termes de salaire (combien), de responsabilité (lesquelles), de niveau d’expertise, de types de relations professionnelles, de mobilités…

Jusqu’où êtes-vous prêt(e) à vous investir en termes d’efforts, de coûts, d’apprentissages, d’avantages à obtenir mais aussi de sacrifices ?

Horloge remonter le temps

Conseil n°5 Le bon moment c’est maintenant

Le bon moment pour démarrer ce travail de réflexion c’est maintenant, peu importe votre situation professionnelle.

Réfléchir dans ce cas précis ne veut pas dire simplement garder en têtes vos envies, vos idées…

Non, réfléchir ici signifie passer à l’action maintenant en matérialisant chaque idée de projet professionnel, de compétences à exercer…, c’est à dire en écrivant, en vous enregistrant, en utilisant tous les moyens qui vous conviennent pour alléger votre esprit et vous confronter à une première réalité, la vôtre.

Je vous invite à ne pas ne quitter ni vos études, ni votre emploi tant que vous ne savez pas où et comment atteindre votre but, car vous avez un tas de ressources disponibles autour de vous que vous ne pourrez entrevoir que lorsque que vous aurez une autre lecture de la réalité professionnelle et des ressources qui vous entourent.

Parce qu’avec un but bien défini, vous transformerez les freins de votre emploi actuel en leviers au service de votre projet. Parce qu’il plus facile de trouver de l’information pertinente ou de vous créer un réseau de contacts intéressants en emploi ou pendant vos stages ou études, surtout si vous avez des difficultés à communiquer. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’existe pas de solutions lorsque vous êtes privé de votre emploi, bien au contraire.

Anaïs me dit :

Je me sens paumée, j’ai poursuivi des études que je n’exploite pas, j’ai des objectifs mais ne sais pas vraiment dans quel métier je pourrais les développer.

Laura m’écrit

Je m’appelle Laura j’ai 20 ans, je suis étudiante en 3ème année de médecine. Je vous écris car je sens que j’ai vraiment besoin d’aide pour définir le plus précisément possible mon projet professionnel, et peut-être pourriez-vous m’aider, ce travail est très dur à faire seul, on manque de recul…

En effet je ne me sens pas heureuse dans ma filière actuelle. Je ne sens pas que c’est pour moi. De plus chaque matin quand le réveil sonne, je n’ai absolument aucune envie d’aller en stage, je fais semblant de m’intéresser. Bref je sens que ça ne colle pas, mais pas du tout.

[…]

Donc voilà sur quoi j’aimerais axer ma carrière : médecine naturelle, conseils beauté et conseils de soin de son image.

Jean me demande

Je n’ai pas vraiment choisi mes études, je n’étais pas mauvais en math alors j’ai choisi l’option finance, mais à 42 ans, je me rends bien compte que cela ne correspond plus du tout, je ne suis même pas certain que ça m’ait intéressé un jour ? Mais qui voudrait de quelqu’un de mon âge comme stagiaire ?

Ce que vous pourriez appeler le hasard ou les opportunités sont liées consciemment ou non à des choix et à une structuration interne construite depuis l’enfance. Une même situation peut être interprétée très différemment selon la personne, ses expériences ou les émotions du moment.

Vous savez que votre cerveau n’a pas la capacité de gérer les milliards d’informations reçues chaque minute. Il met donc en place des filtres (eh oui ils sont partout) en place pour sélectionner, mémoriser et assembler des informations en fonction entre autre de l’attention que l’on porte à un objet, un intérêt ou un objectif.

Votre parcours, même s’il est source de nombreuses frustrations aujourd’hui n’est pas le fruit du hasard, vous auriez pu choisir la filière charcuterie-traiteur (qui au passage est en manque de main d’œuvre actuellement) ou mille autres jobs ou orientations or ça n’a pas été le cas.

« Vous ne pouvez pas refaire le chemin en arrière » mais vous pouvez en comprendre le sens et en extraire les éléments qui feront de vous le professionnel accompli de demain.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Gardons le contact et profitez des bonus exclusifs réservés aux membres de ce blog. Vous recevrez des informations complémentaires sur des sujets comme la gestion de votre carrière professionnelle, la construction d’un projet ou de vos objectifs, le recrutement…

Simplement en vous inscrivant dès maintenant, c’est simple, garanti sans spam, confidentiel et gratuit.

Vérifiez votre boite mail après avoir cliqué sur « Je m’abonne », votre premier bonus vous attend.

* Champs requis