Le cerveau attentif de Jean-Philippe LACHAUX. Contrôle, maîtrise et lâcher prise


La capacité à gérer votre attention serait-elle une clé de votre réussite ?

Rester concentrer vous aide à mémoriser, analyser et construire vos projets professionnels, mais pas seulement, dans ce billet je vous présente un livre particulièrement intéressant qui traite de ce sujet.

L’attention sert à percevoir, concevoir, distinguer, se souvenir et réagir plus vite.

William James – Professeur de psychologie et philosophie 1842-1910

 

Au commencement était le cerveau

Ou presque…

Merci à  StreetArtGermany et au sympathique Mojasamesazi

Les neurosciences se rapportent aux études de la structure et du fonctionnement du système nerveux. Elles se sont largement développées en combinant des champs scientifiques variés.

Les neurosciences s’étudient de différentes façons dans le monde, avec un objectif commun, celui de trouver des correspondances entre l’organisation de vos petites cellules grises (ou activité neuronale) et le comportement associé, piloté par une machine fantastique, votre petit corps.

Pour faire simple, vous avez tout un tas de petits neurones attendant un ordre de mission pour s’activer et agir de la meilleure façon en fonction de modalités particulières.

Dès réception d’un stimulus, chefs et sous-chefs trient par ordre d’importance les informations réceptionnées. Ils organisent et forment des groupes de travail qui distribuent les tâches à effectuer en évitant que chaque petit « neuro-soldat » se précipite dans tous les sens pour rien.

Vient alors le tour des « neuro-opérateurs radio » qui traduisent, encodent, stockent et transmettent l’information aux chefs qui demanderont au service Production de s’activer pour produire les ingrédients nécessaires à la mise en fonction des turbines qui propulseront l’engin.

Par exemple, pour réaliser votre rituel quotidien, lorsque votre main droite reliée à votre bras saisira votre tasse de café préférée, pour l’amener délicatement à votre bouche, qui laissera glisser le délicieux liquide chaud,le long de votre gorge avant de déglutir et de faire fonctionner vos organes digestifs, le tout sans oublier de respirer, c’est ça l’esprit d’équipe !

Ce domaine scientifique semble avoir le vent en poupe depuis quelques années, il est souvent cité en référence dans toutes sortes de disciplines comme le management, le marketing ou encore le développement personnel. Il est souvent bien difficile de se faire une opinion sur la véracité des affirmations diffusées.

C’est pour cela que je vous propose une de mes lectures, un livre écrit par un spécialiste de cette question.

Le Cerveau attentif: Contrôle, maîtrise et lâcher-prise

Le cerveau attentif Jean Philippe Lachaux

Ce livre vous apportera :

L’auteur, Jean-Philippe Lachaux propose dans son livre un état des lieux des recherches scientifiques concernant les neurosciences cognitives.

Ces sciences de l’attention cherchent à comprendre comment l’action collective de certains neurones permet au cerveau humain d’agir avec le monde de façon efficace.

Les chercheurs mesurent les niveaux comportementaux et neuronaux (seuls éléments mesurables) pour en déduire des fonctions cognitives : mémorisation, déplacement de l’attention, imagerie mentale, programmation…

Ce jeu de construction intellectuelle s’appelle la psychologie cognitive. Son activité principale consiste à bâtir des modèles explicatifs à partir des comportements observés selon des processus mentaux élémentaires.

7 milliards de terriens

100 milliards de neurones

L’attention détermine votre perception du monde, elle construit votre réalité interne et externe.

En parcourant ce livre, vous serez invité à «faire attention à votre attention», et si comme moi, vous abritez une armée de neurones rebelles, vous vous rendrez vite compte à quel point son contrôle est loin d’être évident.

En refermant Le Cerveau attentif : Contrôle, maîtrise et lâcher-prise vous aurez compris comment :

  • Définir la sélection de certaines informations sensorielles (auditives, visuelles ou tactiles)
  • Faire la différence entre la mémoire et l’attention en explorant les biais de perception
  • Comprendre les phases du  processus attentionnel, sa localisation géographique dans le cerveau, sa physiologie, son rôle, ses critères de sélection, les comportements associés et leurs conséquences
  • comprendre les phénomène de distraction et comprendre comment votre attention est captivée à votre insu.
  • Avoir une idée plus précise de qui dirige les opérations dans votre corps
  • Améliorer votre concentration et votre mémorisation
  • Lâcher prise sur une toute-puissance illusoire et gagner en zénitude

Auteur :

Dr Jean-Philippe LACHAUXM. Jean-Philippe Lachaux est directeur de recherche à l’INSERM, au sein du Centre de recherche des neurosciences de Lyon.

Il anime un groupe de travail dédié à la compréhension des mécanismes cérébraux des grandes fonctions cognitives humaines.

(Photographie© publiée avec l’aimable autorisation de M. Jean-Philippe LACHAUX)

 

Son blog : Le cerveau attentif

Un projet pour visualiser un des éléments dont  parle l’auteur dans le livre (imagerie mentale) :

Brain TV (en anglais) : programme qui permet de regarder en ligne l’activité de votre cerveau lorsque celui-ci accomplit diverses activités (pensées, mots croisés, lecture…).

Date de parution  :  Mars 2011 

Le Cerveau attentif : Contrôle, maîtrise et lâcher-prise

Sommaire

  1. Tout le monde sait-il ce qu’est l’attention ?
  2. L’homme qui valait cent milliards
  3. A quoi sert l’attention ?
  4. Les mécanismes de l’attention
  5. La capture de l’attention
  6. La belle captive
  7. Le piano jouait tout seul
  8. La résistance s’organise
  9. Le retour du roi
  10. Le grand stratège
  11. Apprendre à mieux se concentrer
  12. La maîtrise de l’attention, tout un art
  13. En pratique
  14. L’attention sous influence

Atouts de ce livre :

  • Sans aucun doute, la richesse des informations que vous y trouverez, complétée par de nombreux liens vers des études scientifiques récentes qui vous éclaireront sur les hypothèses avancées et sur toutes les bêtises véhiculées au nom de la science par des pseudo gourous en culottes courtes.
  • J’ai particulièrement apprécié l’humour et la simplicité des illustrations sous formes métaphoriques ou schématiques qui viennent soutenir les explications de ces mécanismes complexes.
  • Les mystères du cerveau sont tellement fantasmés actuellement que j’ai été ravie de partager la vision d’un professionnel de haut niveau passionné et passionnant qui remet à sa place l’étendue (ou la pauvreté…) des connaissances actuelles concernant les neurosciences avec bon sens et humilité.

Propositions d’amélioration :

  • Le contenu de ce livre se situe entre une démonstration universitaire, avec de nombreux termes techniques, et une vulgarisation des sciences de l’attention avec des exemples du quotidien. Ce qui est déjà en soit un beau défi ! Cependant, si la cible est bien tout public, je pense que le lecteur pourrait gagner en confort de lecture (surtout s’il est complètement néophyte) en allégeant et en simplifiant l’organisation de l’information. Les jolis noms des aires du cerveau associés aux fonctions cérébrales, les anglicismes ainsi que de nombreuses répétitions peuvent à mon sens mener à des confusions et ralentir la fluidité de lecture de cet ouvrage au demeurant passionnant.
  • A la lecture du titre et du sous-titre, je m’attendais à plus d’éléments pratiques, notamment sur le lâcher prise et comment améliorer sur rapidement mes capacités attentionnelles. J’ai surtout appris à quel point celles-ci étaient volatiles ce qui n’est déjà pas si mal. J’ai appris également qu’il me faudrait de longues séances de méditation pour progresser. Vous pouvez, comme je l’ai fait, demander à votre cerveau de faire attention à votre attention… c’est un peu comme de vous donner l’ordre de dormir pendant une insomnie, c’est pas gagné.
 

A retenir pour Bouger votre Job :

En comprenant les principes cités dans ce livre, quels sont ses critères de sélection de l’information, vous apprendrez comment capter votre attention et améliorer votre concentration, votre efficacité, votre organisation et ainsi comment réussir vos objectifs professionnels.

Vous apprendrez à améliorer vos capacités d’apprentissage en multipliant la récurrence des informations sous formes de connaissances et d’expériences, d’essais et d’ajustements stratégiques.

Quelques exemples :

Limitez les distractions

  • Etre attentif signifie que vous sélectionnez uniquement l’information dont vous avez besoin (à tort ou à raison) à l’aide de systèmes liés à la perception sensorielle, émotionnelle et cognitive.

Bonne nouvelle ! Quand vous démarrez un projet professionnel, même si vous n’en n’avez qu’une vague direction, vous pouvez faire confiance à votre cerveau pour filtrer toutes les informations utiles à votre projet, il suffit de vous mettre en pilotage automatique 🙂

  • L’attention est sensible à de nombreux phénomènes de distraction, qui ne sont que des signaux d’alerte (dangers, nouveautés ou phénomènes saillants : sonores, visuels, tactiles, spatiaux…). Chaque capture de l’attention est couplée à des comportements (capture du corps).

 

  • L’attention guide l’action, notre corps n’est pas en mesure d’agir sur tous les fronts en même temps. Un mécanisme de sélection est fatalement nécessaire pour limiter le nombre de proposition avant de pouvoir se mettre en action. Si vos comportements sont directement liés aux mécanismes de l’attention. Mettre en place des rituels, revoir ses habitudes vous permettront de gagner en efficacité pour n’importe quel projet.

 

Résistez à la tentation

  • Comprendre les processus de l’attention permet de travailler plus efficacement. Le cerveau est capable d’évaluer un objectif en fonction de la complexité de milliers d’informations au moment présent et à venir (objectif court, moyen et long termes), à condition que vos objectifs soient hiérarchisés par ordre d’importance dans un temps limité.

 

Parce que l’attention est naturellement attirée par un circuit de récompense (objectifs courts termes), mais c’est la motivation (objectifs longs termes) qui permettra à l’attention de rester focalisée sur la durée.

Comme dans l’exemple du Secret de la maîtrise de soi. La concentration repose sur une ensemble de mécanismes complexes qui vont donner leur préférence à des récompenses abstraites et lointaines, au détriment d’une récompense immédiate et concrète, c’est une forme de résistance à la captation émotionnelle.

 

  • Planifier ses objectifs professionnels avec rigueur et méthode permet de calmer ses parasitages émotionnels, comme par exemple la peur de perdre le contrôle d’une situation. C’est cette capacité à créer et à gérer ses priorités qui permet à votre cerveau de calmer ses angoisses et d’amplifier son degré de concentration.

 

Ne cessez pas d’apprendre

  • Observer, expérimenter avec l’ensemble de vos sens en mode apprentissage (actions – résultats – ajustements) permet de se créer une bibliothèque d’expériences, voire d’habitudes, qui seront autant de raccourcis possibles destinés à faciliter le travail des neurones.

Sensibilisés à certains stimulus un groupe neuronal va spécialisé et développera des capacités d’anticipation d’une efficacité redoutable. Ne pleurez plus vos échecs, choyez vos apprentissages, faites des erreurs, essayez et essayez encore.

 

  • Grâce à la plasticité du cerveau, celui-ci peut se modifier structurellement à n’importe quel âge, elle est pas belle la vie ? A force d’apprentissage, le cerveau est capable de former des détecteurs spécialisés pour certain stimulus parfois complexe. C’est ce qui permet de mettre en place des pilotes automatiques : gain de temps et efficacité garantie pour n’importe quelle tâche sous réserve d’une programmation réaliste et adéquate.

 

Définissez mentalement votre réussite

  • Capturer l’attention peut se faire également en fonction de notions de plaisir ou de déplaisir. Parce que ces notions sont difficiles à évaluer, les chercheurs parleront plus volontiers de récompense ou de punition. En évaluant la probabilité d’une récompense (ou d’une punition) ainsi que sa proximité temporelle, les neurones réagissent de plus en plus tôt en fonction du contexte.

Plus le chemin (enchaînement fixe d’événements successifs menant à la récompense) sera expérimenté (appris), plus le groupe de neurones spécialisés sera efficace, car plus le chemin est connu, plus les neurones seront activés rapidement.

 

  • A l’affût du moindre indice, cette force d’anticipation permet d’orienter le comportement vers des actions et des situations qui récompensent le cerveau, tout en évitant la punition. Cela devient un formidable outil d’évaluation et de motivation surtout que ce circuit fonctionne aussi bien dans votre environnement que dans votre imaginaire, ce qui ne se résume pas à la visualisation.

 

Rester concentré sur l’important

  • Faire attention ne consiste pas à juger passivement une situation, mais bien à se préparer à agir et à passer à l’action en mettant en jeu des processus neuronaux.

L’attention s’oriente naturellement vers ce que le cerveau évalue comme important. Aidez-le en arrêtant de vous concentrer sur ce que vous ne voulez pas, commencez plutôt à définir précisément ce que vous voulez.

 

  • Le cerveau semble évaluer selon 2 modes : analytique et imaginaire. Vous voyez, entendez, ressentez dans le monde virtuel comme s’il était réel. Un intérêt évident bien compris par les sportifs qui vivent chaque geste précisément jusqu’à en créer un automatisme

Un bel exemple que vous pouvez reproduire vous de vivre vos réussites professionnelles à l’avance et diminuer vos angoisses, pour anticiper l’atteinte de vos objectifs, pour développer votre motivation et gagner en performance à la manière de ces sportifs.

 

Ici c’est maintenant, ailleurs est un autre moment

  • Le cerveau ne se repose jamais.
  • L’imagination est composé de scénario déjà vécus et recombinés (contexte/personnes), on parle alors de mémoire épisodiques ou mémoire du futur. Il existe une série de neurones qui réagissent à l’imagination au rappel ou à la création d’un souvenir spécifique.
  • Votre esprit créatif est infini. Quand le système d’attention sélectionne un objet, il dissocie 2 types d’informations, celles concernant l’objet (figure centrale du souvenir) et celles concernant le contexte. Ce qui nous permet de moduler les contextes de manière quasi infinie. Les souvenirs s’enchaînent et forme une histoire.

 Avis Livre JP lachaux

Calmez vos dialogues intérieurs

  • Quand vos dialogues intérieurs sont liés à des émotions (surprise, colère…) il peut être intéressant d’entrer en communication avec vos mini moi, tous ces êtres émotionnels imaginaires jusqu’à en mimer les sensations, de préférence à l’abri des regards indiscrets pour éviter la camisole.
  • En vous concentrant sur ces sensations émotionnelles, vous allez en prendre conscience différemment et cela vous permettra de reprendre les commandes de votre attention. En calmant le flot de vos pensées vous redirigez votre attention vers vos objectifs.
  • Des tests démontrent que le simple fait de penser à des verbes d’actions, engendre une activation des aires cérébrales qui préparent l’activation des gestes associés.

Pour certains spécialistes du langage, le cerveau comprend les verbes d’action par le mouvement en s’imaginant réaliser l’action. En vous parlant à vous-même, vous ne restez pas là à ne rien faire, vous êtes dans l’action, à l’image d’un candidat qui se prépare à son entretien de recrutement pendant son trajet. Il anticipe la situation et envisage toutes sortes de solutions.

Cette « impression » d’action permet souvent de calmer ses angoisses. Cette capacité à générer une carte mentale du monde qui vous entoure et à la manipuler est un élément essentiel du raisonnement stratégique.

Mon appréciation : 4 / 5

Un livre passionnant même s’il n’est pas toujours très facile à lire, mais qui vous apprendra toute l’étendue de votre capacité à prêter attention à vos comportements, à votre concentration, capacités d’organisation, d’apprentissage et bien plus encore.

 Le Cerveau attentif : Contrôle, maîtrise et lâcher-prise

Le cerveau attentif Jean Philippe Lachaux

Ce billet est très long et si j’ai réussi à capter votre attention, j’en suis ravie, vous découvrirez encore plus d’informations dans cet ouvrage, alors pour en savoir plus, il vous faudra le lire… avec attention bien évidemment.

Gardons le contact

Vous pouvez dès maintenant vous inscrire pour recevoir la lettre d’information mensuelle, c’est facile, rapide, sans aucun spam, confidentiel et gratuit.

Vérifiez votre boite mail après avoir cliqué sur « Je m’abonne », votre premier bonus vous attend.

* Champs requis