Votre attention, du temps de cerveau disponible pour…


Vous avez des tas d’envies, des rêves de réussite et de célébrité.

Les plus courageux d’entre vous oseront même se fixer des objectifs audacieux !

Enfin, pas tout de suite, car le problème, c’est votre manque de temps

La vie est une course effrénée, vous n’avez pas une minute à vous !

Vous avez beau essayé toutes les méthodes pour optimiser la gestion de votre temps, le résultat est toujours décevant.

Prenez garde ne pas finir avachi sur votre canapé, ingurgitant une pizza au goût standardisé devant la télé.

Soyons fous, rêvons un peu 

Aujourd’hui, je vous offre 3H de temps libre par jour !

3H rien que pour vous,

3H pour réussir vos objectifs professionnels,

3H de plus pour vivre vos rêves !

Vous ne me croyez pas ? 

Et pourtant, je vous offre beaucoup plus que ça…

«Travailleuses, travailleurs, camarades et amis »

On vous ment, on vous manipule depuis des années, votre attention est captive depuis trop longtemps, bradée à votre insu !

Je vous ai parlé de votre cerveau et des processus attentionnels dans le  secret de la maîtrise de soi, le  fonctionnement de votre cerveauDu pouvoir de votre attention et de l’avancée des neurosciences en ce domaine. Je vous propose de poursuivre un peu plus cette exploration au travers d’un média de votre quotidien : la télévision.

Pour commencer notre nouveau voyage au cœur de l’attention, je dois vous avouer que je fais partie de ces extra-terrestres qui ont choisi de ne pas posséder de télévision depuis de nombreuses années.

Je suis vivante et en excellente santé, je vous remercie 😉

Si, si, et en bonus, pour moi le monde va beaucoup mieux que pour vous ! En contrepartie je suis beaucoup plus sensible aux horreurs véhiculées par les médias et à l’agressivité de mon environnement.

C’est en faisant quelques recherches pour écrire ce billet, que j’ai appris que la science avait vérifié et mesuré mes impressions, et peut-être les vôtres, à l’aide d’études et de tests psychologiques et physiologiques. J’ai même appris que grâce à ce choix mon espérance de vie avait augmentée, ça pour une bonne nouvelle 🙂

Notez bien que je n’ai personnellement rien contre toutes les émissions qui passent à la télévision ou que mon propos est de culpabiliser ceux qui la regardent. J’ai grandi avec la télévision comme nombre de personnes, et j’adore la créativité de certains publicitaires. D’ailleurs si vous êtes des fidèles de ce blog, vous savez que je suis toujours en quête de visuels animés et sympathiques.

Ce qui me gêne vraiment, c’est l’instrumentalisation de téléspectateurs (de plus en plus jeunes) qui ne prennent aucune distance par rapport à cet outil béni des politiques et des responsables de programmation, qui vous font avaler un peu près tout, et surtout n’importe quoi.

Ce qui m’interroge, c’est le degré de manipulation des consciences, de consommateurs passifs, dont l’attention captive mène à des comportements primaires.

Le pire de l’utilisation des neurosciences est en marche depuis bien longtemps…

J’ai donc décidé de vous emmener quelques minutes dans un joli pays, celui de votre conscience attentionnelle.

Prêt pour le voyage ?

Pour ceux qui souhaiteraient un sevrage en douceur, quelques extraits vidéos compléteront cet article. 😉

 

Rumeurs et réalités

  • Les jeunes ont désertés la télé au profit d’internet

En réalité c’est l’inverse. La moyenne du temps passé à regarder la télévision est en constante augmentation quel que soit l’âge. Les enfants sont mis devant le petit écran de plus en plus tôt. Pour les jeunes, le temps passé à regarder son poste de télévision, ne se fait pas au détriment d’autres médias auquel au contraire, il vient s’ajouter, mais bien au détriment d’activités culturelles ou sociales. Les nouveaux usages qui transportent la télévision en dehors du foyer ajoutent encore à l’isolement et aux effets de ce qui peut devenir une véritable addiction.

  • La télé c’est d’abord pour se cultiver !

Si vous vous y connaissez un peu en construction de questionnaires, en évaluation de sondages et en statistiques, vous savez quelles sont les analyses potentielles et intéressantes que vous pouvez en retirer. Dans ce cas précis, regardons d’un peu plus près les sondages IFOP 2011 pour vérifier cette affirmation récurrente.

Quand on demande à des personnes ce qu’ils regardent à la télévision comme programme le plus souvent, les résultats sont nets et sans bavure : 54% des personnes interrogées déclarent regarder en priorité les documentaires et les reportages.

Quand ces mêmes téléspectateurs précisent ce qu’ils aiment particulièrement regarder dans ce type de programme, c’est tout aussi simple : 46% des personnes interrogées regardent principalement les documentaires de voyages et de  découvertes.

Sans aucune surprise, la plupart des interviewés déclarent détester, et de ce fait quasi jamais regarder toutes les émissions de télé-réalités… les responsables des programmations l’ont bien compris.

Cherchez l’erreur…

Comparons maintenant ces résultats aux audiences des différentes chaînes.

Sondage IFOP 2011

La télévision est un espace de divertissement, un moment de partage pour les fans de sport, un sas de décompression, une présence dans des appartements trop vides, quelques fois un répit pour des parents débordés…

C’est aussi et surtout un espace commercial et manipulatoire extrêmement rentable. Et son évolution ne laisse présager rien de très encourageant, comme le montre cet excellent reportage, qui présente l’évolution des programmes au cours du temps.

Dans cette vidéo qui démarre son analyse avec les programmes des années 1980 et son premier « psycho-show », où le spectateur peut enfin transgresser la moralité et ses premiers tabous en se projetant dans la vie intime de ses voisins.

Les années 90, où « gagner » ne signifie plus être meilleur, mais être pire que les autres, avec un leitmotiv : « Vous êtes le maillon faible, au revoir ».

En 2000, c’est le public qui se joint à « Big Brother ». Les passions se déchaînent pour les « héros » de « Secret Story and Co » 24H/24H, chacun se repaissant de l’oisiveté et l’hystérie de jeunes inconnus en quête de reconnaissance.

Ce qui me parait intéressant au cours de cette analyse, c’est de comprendre de quelle manière la publicité devient invasive à souhait. En bonne vache à lait, le téléspectateur ajoute à ses comportements compulsifs et au payement de la redevance télévisuelle, quelques millions d’euros pour lyncher les candidats trop affables… à grands coups de SMS. Il a enfin le pouvoir…

Les spots publicitaires ne suffisent plus, « la publicité fidélise de nouveaux modèles comportementaux pulsionnels qui conduisent à une logique économique implacable ». De nouveaux héros, des faits et gestes parfaitement imitables, de nouvelles « valeurs » s’insinuent dans le quotidien des adolescents qui se projettent sans limite dans cet univers d’abondance et de facilité.

La télévision capte votre attention en fabricant des émotions de plus en plus fortes, en vous libérant ainsi petit à petit… de votre pouvoir de réflexion. 

Votre cerveau analytique est débranché pour laisser place à votre cerveau reptilien… Vous ne pensez plus, vous vivez et consommez de l’émotion, des sensations.

  • Un remède absolu contre la morosité !

Avec l’ère du coaching télévisuel, terme galvaudé s’il en est. La télévision sauve le pauvre téléspectateur en lui apprenant à nettoyer son intérieur, en lui construisant une nouvelle maison, en modifiant son apparence, en lui offrant un nouveau look, un nouveau visage, un nouvel emballage corporel, de nouvelles relations avec ses enfants ou ses adolescents, allant jusqu’à installer de nouveaux modes de pensées.

  • Agitateurs de pulsions

Les neurosciences aux services de « trafiquants d’émotions ». Les découvertes concernant le fonctionnement du cerveau aboutissent, entre autre,  au neuromarketing qui use et abuse des failles de votre attention, et de votre capacité à ingérer de l’information de manière consciente et de préférence inconsciente.

Ils utilisent pour cela un des secrets d’un apprentissage efficace : des messages sensoriels récurrents, sous dopants chimiques (adrénaline ou dopamine), assénés quotidiennement. Ils vous offrent sur un plateau, la solution à tous vos problèmes, consommer pour « être mieux »

« Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective business soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca Cola, par exemple, à vendre son produit. […]

Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. […]

Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise… […]

Pour les annonceurs, le temps d’antenne ne représente rien d’autre que des contacts clients. De l’attention humaine. En particulier celle de la fameuse ménagère de moins de 50 ans, largement décisionnaire dans les achats de produits alimentaires, entretien ménager et de beauté. »

Patrick Lelay – Source wikipédia

Votre espace neuronal est vendu en masse aux annonceurs, vous ne maîtrisez rien et consacrez votre précieuse attention et votre temps à des usuriers sans scrupule.

  • Plus de chaînes, plus d’attention captivée !

Les études se multiplient et les résultats commencent à se faire entendre.

Selon une étude de Médiamétrie en 2011, la durée d’écoute mondiale moyenne est de 3 heures et 16 minutes par jour et par personne, affichant une progression notamment tirée par l’Asie et plus particulièrement la Chine qui enregistre une croissance de plus de 12 minutes en un an.

Preuve d’un intérêt toujours croissant pour la télévision, les foyers sont toujours mieux équipés en téléviseurs ou en équipements favorisant sa consommation.

Le journal point publie un article en janvier 2011 qui s’intitule :  Les français se gavent de télévision.

Michel Desmurget, docteur en neurosciences, directeur de recherche à l’INSERM  a décidé de compiler près de 4000 études scientifiques sur ce sujet. Il en écrit un livre, que j’ai trouvé très intéressant. C’est ce qui m’a donné envie de partager ces informations avec vous :

TV lobotomie : la vérité scientifique sur les effets de la télévision – Max Millo (2011)

  • Le pouvoir de réaliser vos objectifs professionnels

Vous le savez maintenant, après les politiques, ce sont les publicitaires qui prennent le pouvoir de votre attention et de votre temps.

La course au sensationnel et aux horreurs n’est pas près de s’arrêter me semble-t-il. Les instincts les plus primaires sont valorisés, le voyeurisme exacerbé, la violence banalisée, votre sensibilité diminuée.

Les comportements qui en découlent se retrouvent également sur d’autres médias comme les réseaux sociaux. Regardez d’un plus près les propos, les images que vous y trouverez quelques fois, n’y-a-t-il rien de surprenant ?

Pourquoi tant d’études sur ce banal outil d’information et de divertissement ?

Est-ce simplement dans un but marketing aux conséquences économiques loin d’être négligeables ?

Existe-il d’autres conséquences de ce vol temporel et attentionnel ?

A chaque instant, vous avez le pouvoir de choisir à quoi dédier votre concentration et votre temps.

Vous pouvez, si vous le souhaitez, dès aujourd’hui, choisir de consacrer 3H de votre temps quotidien, hebdomadaire, mensuel… à vos objectifs personnels ou professionnels. 


2 commentaires sur “Votre attention, du temps de cerveau disponible pour…

Les commentaires sont fermés.