Les 8 types de recruteurs à connaître avant d’aller à votre entretien


Bravo, vous avez enfin décroché un entretien pour ce nouveau travail !

Maintenant, savez-vous comment va se dérouler le processus de recrutement ? Avez-vous une idée de la personne qui va vous recruter ? Avez-vous pensé à travailler plusieurs discours pour vous adapter à votre interlocuteur ?

Voici quelques portraits de recruteurs pour vous aider. Cependant gardez en mémoire qu’il y a autant de recruteurs possibles que de type de personnalités rencontrées… C’est vous dire que cette rencontre est une démarche vivante au cœur des relations humaines. Et si le recrutement en ait la première étape, le management en ait la seconde. Etre recruté c’est bien, rester en poste c’est mieux, mais ceci est une autre histoire… 😉

Si l’objectif du recruteur est de poser un diagnostic, le plus précis possible, pour mesurer l’adéquation des profils au poste proposé. L’objectif des candidats sera de recueillir un maximum d’information afin de convaincre de leurs capacités à réussir dans leur nouvelle fonction.

Ma petite histoire…

Laissez-moi vous conter ma toute première expérience en tant que « recruteur ». A l’époque je ne savais pas en quoi consistaient les métiers des ressources humaines, encore moins les outils à ma disposition pour évaluer ou accompagner efficacement.  Attention, je ne suis pas en train de vous dire que je connais la méthode magique pour ne jamais se tromper, loin de là. Par contre depuis,  j’ai acquis des outils, des méthodes et de l’expérience pour réduire la part de hasard commune à de nombreux recruteurs en herbe.

Mon premier recrutement, je l’ai effectué dans une petite entreprise, car le patron avait juste oublié ce rendez-vous prévu 2 semaines auparavant. J’ai donc été mise devant le fait accompli, c’est-à-dire au moment où les personnes s’installaient dans la salle d’attente.  Mon patron est arrivé en me disant :

Voilà les CV, je veux que tu me trouves un commercial pour vendre ce nouveau produit qui fait des miracles…. Moi, je pars en déplacement, je reviens la semaine prochaine. Je te fais confiance… On en parle à mon retour.

Je crois bien que c’est à ce moment-là … que le sol s’est dérobé sous mes pieds  😉

Je suis sure que certaines personnes se reconnaîtront, car oui mesdames et messieurs les candidats, quelques fois votre recruteur est encore plus désemparé que vous…

Pour tout vous dire, le nouveau produit en question existait uniquement dans l’esprit de ce chef d’entreprise. Et pour ma part, de formation purement scientifique à l’époque, la fonction de commercial me semblait un peu éloignée de mes préoccupations du moment. Sans aucune information sur le besoin de l’entreprise, sur le poste et sur les profils que j’allais rencontrer, sans aucune méthode, je vous laisse imaginer la qualité de ce recrutement.

Tout est possible en recrutement

Beaucoup de recruteurs n’ont aucune formation dans cette discipline et peuvent se retrouver là presque par hasard ou par obligation… D’autres ne préparent jamais leurs entretiens considérant que leur meilleur allié et leur 7ième sens (celui qui leur permet d’être infaillibles !). Les mêmes qui auront l’indélicatesse de vous recevoir en vous disant, le téléphone à l’oreille :

Je n’ai pas eu le temps de lire votre CV, mais vous allez m’expliquez votre parcours rapidement…

Alors que tous vos espoirs résident peut-être dans cette rencontre, que cela fait plus d’une semaine que vous vous renseignez sur l’entreprise et que vous avez recommencé votre CV au minimum 27 fois !!

Car oui que vous soyez recruteur ou candidat, un analyse de besoin et un minimum de préparation s’impose avant de démarrer le processus de recrutement.

Quels types de recruteurs pouvez-vous rencontrer ?

En fonction de la taille de l’organisation vous pouvez être amené à rencontrer un spécialiste du recrutement ou non. Les descriptions que je vous propose ci-dessous restent générales, chacun de ces profils ayant ses propres spécificités, notamment par rapport à son expérience, sa personnalité, la culture de l’entreprise, le besoin du poste ou encore le type d’entretien choisi.

 

  • Le jeune chef d’entreprise 

Chef d’orchestre de l’ensemble du processus, il manque de temps et se trouve souvent au milieu d’une multitude de choses à gérer, il a du mal à prendre du recul et évaluer ses besoins en matière de recrutement, sauf si bien sûr, il a acquis au préalable une expérience non négligeable en la matière 😉

Son rôle : c’est lui qui mènera l’ensemble du processus et deviendra probablement votre responsable hiérarchique direct.

Ses spécificités : Il peut être dans l’urgence et dans l’apprentissage. Il est  en général ouvert quant à ses besoins, c’est une belle occasion pour vous pour prendre rapidement des responsabilités et pour accompagner un projet d’entreprise. C’est le moment d’être force de proposition pour accompagner la croissance de l’entreprise en participant à la définition du besoin en fonction de votre expertise.

  • Le responsable de recrutement

Ce type de profil existe dans les structures ayant un effectif important ou pour une entreprise en forte croissance ayant de nombreux postes à pourvoir dans un délai relativement court et qui a besoin de structurer cette étape.

Son rôle est de présélectionner les candidatures pour les responsables hiérarchiques. Il interviendra de la définition du poste jusqu’à l’intégration du candidat. Vous serez amené à le revoir plusieurs fois au cours du processus de recrutement. C’est lui qui décidera en premier de votre sélection et qui fera le lien entre vous et tous les acteurs du recrutement.

Ses spécificités : soit il s’agit d’un spécialiste du recrutement, soit vous avez à faire à un manager en formation, dans les deux cas, ce n’est probablement pas un spécialiste de la fonction recherchée. Il évaluera en priorité votre motivation, votre personnalité, la cohérence de votre parcours et votre capacité à vous intégrer dans la structure et dans le poste.

  • Le DRH

Vous avez des chances de le rencontrer pour des recrutements de profils d’encadrement ou après avoir été sélectionné par un cabinet en recrutement. Dans les structures de tailles moyennes, le chef d’entreprise ou son bras droit, peut occuper cette fonction.

Si vous avez été sélectionné par un cabinet, rien n’est joué, considérez que vous recommencez le processus au point de départ, nous verrons pourquoi un peu plus loin.

Son rôle : sera d’effectuer la validation finale pour le poste à la fin d’une série d’entretiens. Soit il agira au démarrage de l’évaluation de votre candidature et ainsi être votre premier contact dans l’entreprise.

Ses spécificités : pour le DRH l’entretien a pour but d’évaluer le potentiel du candidat à moyen terme et de vérifier si ses ambitions peuvent être en adéquation avec le potentiel d’évolution du poste et la stratégie de l’entreprise. Il vérifiera également vos capacités à intégrer la culture de l’entreprise ou de l’équipe en place. Même si l’entretien ressemble à une discussion informelle, restez vigilant, la décision de vous recruter n’est pas encore définitive.

  • Le supérieur hiérarchique

Les processus de recrutement peuvent être très différents, en général, vous rencontrez votre futur responsable après des étapes de pré-sélections. Vous pouvez également rencontrer plusieurs responsables sur des fonctions transverses. Si vous êtes en stage de fin d’étude ou en intérim, il est fort probable que ce soit un ensemble de responsables qui valideront votre candidature au final.

Son rôle : il validera vos compétences techniques et la cohérence de votre parcours au regard du poste cible. Et parce qu’il engagera sa responsabilité hiérarchique, il évaluera également votre collaboration au sein de son équipe.

Ses spécificités : souvent mal préparé aux entretiens de recrutement, c’est lui qui sera responsable de votre intégration, comme vous, serez responsable de ses résultats et sa crédibilité de manager. L’enjeu est très fort à ce stade est pourra être sujet à des « ressentis » qui pourraient occulter des éléments objectifs favorables au poste. A vous de vous préparer à ce type d’entretien pour combler les lacunes de ce type de recruteur et mettre en valeur vos compétences.

  • Le psychologue

Un peu à part des autres types de recruteurs, vous le trouverez dans les cabinets de recrutement et quelque fois en qualité de sous-traitant pour une PME. Il y a de nombreux types d’entretiens dans cette catégorie souvent accompagnés de mise en situation ou de passation de tests.

Son rôle : moins sujet aux biais de perception (préjugés, stéréotypes…), le psychologue aura plus de facilité pour se concentrer sur les dimensions réellement utile au poste. L’entretien sera souvent complété par une batterie de questions  pour confirmer ou non les résultats des tests réalisés au préalable.

Ses spécificités : Leur code de déontologie devrait les rendre moins intrusifs concernant votre vie privée. Ils ne sont pas pour autant médium, ils ne devinent rien, ils évaluent en étant simplement plus méthodique et plus outillé que des recruteurs non formés.  Ils maitrisent les techniques d’entretien et les tests ce qui leur permet aisément d’évaluer la personnalité et les motivations des candidats au poste.

  • L’entretien à plusieurs et le jury

Ce type de démarche peut avoir plusieurs objectifs indépendants de l’évaluation de votre candidature, il peut s’agir, par exemple, de la professionnalisation des manager au processus des entretiens de recrutement, ou bien encore de diminuer le nombre d’entretiens à effectuer et décider collectivement du choix final. Autant de possibilités qui auront bien évidemment une incidence sur la conduite du processus de recrutement dans son ensemble.

Son rôle : le groupe ou jury va évaluer toutes les dimensions de votre candidature au cours du même entretien, des questions sur votre ressenti au cours du processus pourront vous être posé en fin d’entretien.

Ses spécificités : la durée de l’entretien n’est pas forcément plus longue, mais le questionnement sera plus intensif, vous devez vous y préparer, car cela vous demandera plus de concentration et un discours adapté.

  • Le cabinet de recrutement

Faire appel à un cabinet démontre un réel investissement de la part de l’entreprise car son coût est élevé. Le cabinet à un rôle de conseil pour l’entreprise, mais aussi pour vous candidat, ne le négligez pas. Si ce n’est pas le décideur final, c’est lui qui effectuera les présélections. En général, il présente 3 candidats à l’entreprise. Il peut décider de présenter un profil qui correspond peu au profil recherché pour mettre un candidat en valeur par rapport aux autres. Ce qui signifie que cette pré-sélection doit vous servir à recueillir un maximum d’information pour vous préparer aux entretiens finaux.

Son rôle : Les entreprises font appel à un cabinet de recrutement pour plusieurs raisons :

–   Le profil est spécifique et rare sur le marché de l’emploi, le cabinet aura plus de latitudes pour prospecter chez les concurrents

–   L’entreprise n’a aucune compétence en recrutement et a défini un besoin sur une fonction clé de l’entreprise qui justifie cet investissement

–   L’entreprise a besoin d’un autre regard sur ses processus de recrutement ou ne sait pas évaluer les dimensions de motivations ou de personnalité du candidat.

Ses spécificités : tout dépendra de sa taille, de sa spécialité et de sa réputation vous pouvez être évalué sur l’ensemble de votre candidature (technique et personnel), même si souvent l’évaluation se concentre sur les dimensions personnelles. Le consultant qui vous recevra a une excellente connaissance du marché de l’emploi et pourra vous conseiller sur votre carrière à plus long terme si vous savez lui poser les bonnes questions.

  • Le chasseur de tête

Son rôle : ce type de recrutement concerne peu de postes, et se concentre sur des profils ayant des compétences très pointues ou des postes à fortes responsabilités (comité de direction..), même si leurs techniques tendent à se démocratiser dans les cabinets de recrutement et se qualifie aujourd’hui de techniques « d’approches directes ».

Ses spécificités : les chasseurs vont utiliser les réseaux, vont rechercher des informations sur les annuaires ou les organigrammes des grandes entreprises, ils sélectionneront des candidats de préférence en activité. Votre premier contact se fera souvent par téléphone pour prendre rendez-vous avec vous en toute discrétion. Lors du premier entretien, vous pourrez obtenir de l’information sur la poste proposé, mais rarement sur l’entreprise qui recrute. Il est particulièrement important pour vous dans ce cas de figure de savoir répondre et adopter la bonne attitude pour mesurer votre employabilité et saisir cette opportunité.

N’hésitez pas à poser vos questions ou à partager vos expériences dans la case commentaire ci-dessous. 🙂

En attendant, voici une belle manière de se faire remarquer en démontrant ses compétences avec un CV original en 3D. Bravo messieurs Ismael Brunot (Infographiste 3D) et Grég Lecapelain (Chef de projet communication)

En version plus longue avec leur interview sur FR3

Belle semaine à vous 🙂


5 commentaires sur “Les 8 types de recruteurs à connaître avant d’aller à votre entretien

  • Jean-Yves

    Ma compagne aurait bien eu besoin de cet article lors de ses nombreux entretiens l’année dernière !

    En effet, elle a eu le droit à chacun des 8 types que vous décrivez !!
    Et cela concorde !

    Le cv 3d en vidéo est une initiative fantastique de la part de ces 2 messieurs ! J’imagine qu’ils ont rapidement trouvé un poste à la hauteur de leur talent…

  • Sandrine Auteur du billet

    Merci Jean-Yves pour votre participation.

    J’ai trouver également dans cette démarche d’animation 2 éléments très intéressants, le support bien-sûr qui démontre les compétences au travers d’un résultat que j’apprécie tout particulièrement.

    Et la rencontre de 2 inconnus, par le biais des réseaux sociaux, qui ont réussis à partager leur talent pour atteindre leur objectif de trouver un emploi, qui je crois a abouti depuis.

  • Grég Lecapelain

    Merci à vous 2 pour ces compliments.
    Bonne nouvelle car nos efforts ont effectivement portés leurs fruits. J’ai pu honorer ma promesse faite à Ismael (consacres moi 2 mois de ta vie et je t’aiderai à trouver un job…) car il a signé un joli CDI sur la côte d’azur. Personnellement, après avoir été sollicité par de nombreuses entreprises de l’Hérault, j’ai intégré la société Radioshop (www.radioshop.net).
    Grâce au « buzz » de notre initiative nous avons pu « décider » (quel luxe par les temps qui courent !) à quelles sociétés nous souhaitions offrir nos compétences. Ismaêl en temps qu’infographiste et moi-même en temps que chef de publicité.
    Moralité : Chers candidats, chères candidates à l’emploi, mutualisez vos compétences car l’union fait la force ! Et surtout, ne baissez pas les bras car le chômage n’est pas une fatalité… vous avez des compétences, démontrez-les et pour cela les réseaux sociaux sont de très bons moyens de communication !
    Bon courage à tous.

    • Sandrine Auteur du billet

      Bonjour Greg et bienvenue sur ce blog

      Un grand merci à vous pour avoir pris le temps de laisser ce message et pour nous avoir fait partager votre aventure d’une manière aussi créative et ludique !

      Je suis ravie de pouvoir vous en féliciter personnellement, car non seulement le produit final est vraiment superbe, mais en plus vous démontrez par cette expérience ce que je crois fondamentalement. Parce que comme vous je suis certaine que nous sommes toujours plus forts ensemble et que la solution pour trouver son job idéal c’est exactement ce que vous avez fait, c’est à dire démontrer ses compétences au travers de réalisations tangibles. J’ajouterai que contrairement à ce que de nombreuses personnes peuvent penser nul besoin d’être expert en communication (même si ça aide beaucoup 😉 ), il suffit comme vous le dites si justement d’utiliser ses compétences dans son domaine d’expertise.

      Par ailleurs, j’aime beaucoup le concept de radioshop.net, avec un porte d’entrée dynamique et une idée originale, en plus ils recrutent… si vous passez par-là allez donc y faire un tour, vous pourriez peut-être aussi trouver Votre futur job…

      Encore merci pour votre témoignage et pour vos encouragements, les lecteurs de ce blog y seront sensibles.

      Au plaisir de la découverte de vos futures créations
      Sandrine 🙂

Les commentaires sont fermés.